COMMENT BIEN CHOISIR VOTRE LINGERIE

A/ Bien choisir son soutien-gorge :

Quelle que soit le volume de votre poitrine, il est recommandé de choisir un bon maintien. Pour trouver le bon soutien-gorge adapté à sa morphologie et dans lequel vous vous sentirez à l’aise et bien maintenue, veillez à l’agrafer dans le dos en position médiane, à ajuster ses bretelles pour qu’elles ne soient si trop tendues ni trop distendues. Si le soutien-gorge a des armatures, elles doivent être ajustées au mieux, afin de ne pas comprimer le corps (trop petit) ou au contraire s’en décoller (trop grand) ; les armatures ne doivent pas se déplacer lorsque vous bougez.
Il existe plusieurs coupes de soutien-gorge, ces conseils vous permettront de trouver la plus adaptée à votre poitrine.

a) Le Balconnet :
Idéal pour toutes les poitrines : petites, moyennes ou manquant de fermeté, du bonnet B au bonnet C.
Semi-couvrant, avec des armatures et une couture verticale sur les bonnets, des bretelles excentrées, il peut être rembourré ou non. D’un excellent maintien, il recentre les seins sans les rehausser, d’où un effet naturel.
Il est parfait pour des tenues à décolleté carré avec effet plongeant.

b) Le Corbeille :
Peu couvrant, mi-emboitant, rembourré ou non, avec un entre-seins assez large et un décolleté droit à effet arrondi, il rehausse la poitrine et la galbe. D’un excellent maintien et confortable au quotidien, il est parfait pour les petites ou moyennes poitrines, du bonnet B au bonnet C.

c) Le Push-Up :
Cette coupe a un effet volumateur qui met parfaitement en valeur votre poitrine. Avec son décolleté pigeonnant, ses coussinets amovibles ou fixes, ce soutien-gorge avec ou sans coque galbe les seins tout en leur assurant un bon maintien.
Il est tout indiqué pour des poitrines menues à moyennes, du bonnet AA au bonnet C.

d) L’Ampliforme ou Paddé :
Il emboite parfaitement les seins, son maintien et son confort en font un soutien-gorge à porter en toute occasion. Avec lui, c’est l’assurance d’une poitrine galbée, ferme, ronde et naturelle.
Pour les poitrines petites à moyennes, du bonnet A au bonnet C.

e) Le Triangle :
C’est une coupe sans armatures pour plus de confort avec un décolleté en V pour un effet très naturel.
Il est idéal pour les petites et moyennes poitrines, du bonnet AA au bonnet C.

f) L’Emboitant ou Entier :
Avec des bonnets confectionnés de 2 à 4 parties et des armatures pour un maintien supérieur, c’est un soutien-gorge très technique qui emboite et couvre parfaitement la poitrine, notamment sur les côtés. Optez pour des bretelles larges pour mieux répartir le poids des seins et éviter ainsi le mal de dos.
Il est adapté aux poitrines généreuses, à partir du bonnet D.

g) Le Minimiseur :
Cette coupe permet de « réduire » la poitrine tout en lui assurant un maintien optimal grâce notamment à ses larges bretelles.
C’est le soutien-gorge pour poitrines généreuses, du bonnet C au bonnet G.

h) Le Bandeau :
Pour un décolleté et des épaules bien dégagés, il a un effet rehausseur. Impeccable sous un bustier, on retrouve cette coupe également dans les collections de maillots de bain.
Son maintien ne sera pas suffisant pour des poitrines un peu fortes.

i) L’Invisible :
A porter sous des vêtements près du corps, il en existe avec ou sans bretelles, avec bretelles fixes ou amovibles, avec ou sans coque, de forme bandeau ou classique… L’indispensable basique à ranger dans sa commode.


B/ Bien choisir son bas :

a) La Culotte ou slip :
De forme classique et couvrante, elle s’arrête sur la fesse.

b) La Culotte taille haute :
Elle affine le ventre et les hanches. Elle peut être gainante ou sculptante.

c) Le Shorty :
De forme couvrante sur le devant et sur l’arrière, il s’arrête juste au-dessous des fesses.

d) Le Tanga :
De forme classique sur le devant et échancrée sur l’arrière, il s’arrête en haut de la fesse.

e) Le String :
De forme échancrée sur le devant et sur l’arrière, il est invisible sous les vêtements.